Forum d'informations sur la secte de la Révélation d'Arès

Forum d'informations sur la secte de la Révélation d'Arès


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Stigmata ou l'emplacement des stigmates

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Stigmata ou l'emplacement des stigmates   Sam 5 Sep 2009 - 7:27

Précision importante :
Avant de revenir sur l'emplacement des stigmates, j'aimerai préciser que, pour moi, il n'y a pas que cette histoire de stigmates qui n'est pas claire, il y a également l'affaire du mensonge Jabboune/Potay qui date de 2005, sur un autre forum religieux, et de bien d'autres choses encore que je développerai dans d'autres articles. Ce que j'avance aujourd'hui n'est pas un doute passager mais l'aboutissement ou la conclusion de mes réflexions et de ce que j'observe depuis des années et en ce qui me concerne, les chameaux (Matthieu 23/24) de M. Potay ne passent plus.

Voici mon article :
Suite à l'e-mail de masse que j'ai envoyé pour avertir les membres du Forum spirituel que ma position avait changé concernant le "prophète" de la Révélation d'Arès, j'ai reçu plusieurs réponses. Certaines sont chaleureusse et amicales, d'autres le sont moins, vous l'imaginez.
Certains me disent, en gros, que M. Potay n'aurait pas toute sa tête et me conseillent de prendre mes distances avec lui mais pas avec la Révélation d'Arès, mais si M. Potay est fatigué, pourquoi ne se retire t-il pas un peu (je pense notamment à son blog qui doit lui prendre beaucoup de temps et sur lequel il y a déjà beaucoup à lire) ? Ce qui lui permettrait d'épurer la Bible et le Coran comme Dieu le lui a demandé. Ceci dit, à l'inverse d'eux, je crois que M. Potay, le "prophète" de la Révélation d'Arès a toute sa tête, mais que c'est un manipulateur. S'il n'avait pas toute sa tête, il n'aurait pas donné d'emblée mon nom de famille sur TI et la localité où je vis. Donner le nom de famille de quelqu'un qui ne met que l'initiale de son nom de famille dans son avatar : indélicatesse du prophète ou manœuvre du manipulateur ?
voir son message du 16 Aoû 2009 à 15:32 sur : http://terre-inculte.photoartclub.com/viewtopic.php?f=1&t=72
et mon message du 17 Aoû 2009 à 10:18 sur la même page : http://terre-inculte.photoartclub.com/viewtopic.php?f=1&t=72

À noter aussi que M. Potay a également dit des choses fausses à mon encontre et sur lesquelles j'ai été obligée de rétablir la vérité.
voir mon message du 17 Aoû 2009 à 12:29 sur
http://terre-inculte.photoartclub.com/viewtopic.php?f=1&t=72
et celui du 18 Aoû 2009 à 10:39 :
http://terre-inculte.photoartclub.com/viewtopic.php?f=1&t=72&start=20

Est-ce cela l'attitude d'un prophète de Dieu ? Pour moi, non, mais c'est celle d'un manipulateur. Heureusement que M. Potay n'a rien à me reprocher de mon passage à Bordeaux, sinon, il n'aurait pas manqué de s'en servir contre moi, j'en suis sûre.

Ceci dit, garder la Parole donnée dans la Révélation d'Arès (car il y a de très bonnes choses dedans, que l'on retouve aussi dans la Bible et le Coran, j'y reviendrai ultérieurement) et prendre ses distances avec le "prophète" est une bonne chose, ne serait-ce que pour remettre le "prophète" à sa place d'homme et Dieu à la Sienne, c'est-à-dire à la Première Place.
Voir mon article : http://forumspirituel.discutfree.com/forum-d-informations-f2/annie-l-j-rassurez-vous-je-vais-bien-t944.htm
Oui mais voilà, si M. Potay est un manipulateur et non un prophète, ce qui expliquerait beaucoup de choses, il est logique que je remette en cause l'origine de ce livre. Et pourquoi M. Potay méprise t-il ce qu'il appelle les "chasseurs de barbe", c'est-à-dire ceux et celles qui posent des questions sur l'aspect du Christ ? N'est-ce pas normal que les gens posent des questions ? Et puis c'est plutôt rassurant que des gens gardent une certaine prudence dans ce monde qui a été visité par trop de faux prophètes, non ? Par contre les "chasseurs de barbe" peuvent vite devenir embarrassants pour quelqu'un qui a inventé des apparitions pour donner plus de poids à son livre et/ou pour gagner sa vie. Je crois, mais je n'en suis pas sûre que dans la toute première édition de l'évangile donné à Arès, il n'y avait aucune description du Christ ?

D'autres mails me disent qu'il a pu être gêné par la longueur de la tunique du Christ et que dans ce cas, il n'aurait pas bien vu l'emplacement des stigmates. Mais alors, dans ce cas, si la tunique du Christ était longue, il était encore plus difficile de voir les stigmates situés au milieu des avant-bras et à mi-tibia, non ?
Puis, il dit sur son blog : "J'étais suspendu aux lèvres de Jésus, non à ses stigmates. Je les voyais ; je ne les regardais pas." C'est toujours très compliqué avec M. Potay et il joue constamment sur les mots. Alors si je comprends bien, il ne regardait pas les stigmates, tout en les voyant ?! Pourtant M. Potay a écrit dans la Révélation d'Arès dite" l'intégrale", page 23 dans : Jésus apparaît quarante fois :
"Que dire encore ? Jésus porte trois stigmates : un à chaque poignet et un seul aux membres inférieurs, au bas de la cheville gauche. Une nuit, je m'interroge sur cette unique plaie inférieure, contraire à la tradition ; Jésus capte ma pensée et répond : « Je fus crucifié le dernier. Un fer manquait ; un seul pied fut ferré : la cheville libre lui fut liée. » Ces stigmates saignent chaque fois que Jésus parle de plaies.
Puis toujours dans l'intégrale, page 35 : Récit des apparitions de Jésus :
"Les mains étaient belles, viriles, comme le visage [...]. Les deux poignets, mais un seul pied portaient les stigmates, que je vis saigner chaque fois que le Christ me parla de ses Plaies ; une nuit que je regardais cet unique pied stigmatisé, il me dit: « Je fus crucifié le dernier ; un fer manquait ; un seul pied fut ferré, la cheville libre lui fut liée. »

Donc pour voir que les mains étaient belles, viriles, et que le stigmate du pied saignait (et les stigmates des poignets, ils ne saignaient pas, parce que ce n'est pas clair dans la phrase ?) Bon disons que les stigmates des poignets saignaient aussi, et bien il fallait bien les regarder ces stigmates pour voir qu'ils saignaient, non ?

Autre chose, le récit des apparitions de Jésus, dans la Révélation d'Arès édition bilingue de 1995 page 56, est identique au récit de l'édition de 1989. Mais pourquoi ne pas avoir rectifier l'emplacement des stigmates dans l'édition bilingue de 1995 au lieu d'avoir attendu l'édition de 2009 pour le faire, soit 20 ans plus tard ?

Et pourquoi écrire en 1974 que les stigmates étaient dans les poignets et dans la cheville, puisque maintenant, en 2009, selon lui : "Les stigmates n'étaient ni dans les poignets et dans les pieds, comme je l'écrivis en 1974, ni — quoique moins inexact — au milieu des avant-bras et à mi-tibia comme je l'ai écrit en 2009."

Cela voudrait dire que dès 1974, il y a eu mensonge car pourquoi écrire que les stigmates étaient dans les poignets et dans la cheville, s'ils n'y étaient pas ? Il va rétorquer qu'il a écrit cela par "réflexe ecclésiastique" ! Alors voilà un homme qui prétend avoir vu le Christ de près, en face, à 40 reprises, sur plusieurs mois (de Janvier à Avril 1974) mais qui le décrit par rapport à son ""réflexe ecclésiastique" ? Il aurait vu le Christ 1 ou 2 fois, j'aurais compris qu'il ait été conditionné par son réflexe ecclésisatique, mais 40 fois ? Permettez-moi d'être sceptique.

Bon alors, les stigmates ne sont ni dans la cheville, ni dans les poignets parce que les physiologistes et autres professions médicales ont dit à M. Potay, dès 1975 : "Impossible ! Le poignet est une articulation complexe qui éclaterait traversée par un gros clou… Cela formerait un point de rupture… Le corps lourd tomberait… Etc." Mais ils ne sont pas non plus au milieu des avant-bras et à mi-tibia, bon alors ils sont où exactement ces stigmates ? Ils sont quelque part sur l'avant-bras, ben voilà, fallait le dire tout de suite, dès 1974... Bon ça c'est réglé, mais le stigmate de la cheville ? Parce que pour moi entre la cheville et le milieu du tiba, il y a une sacré différence quand même. Bon, on va dire que ce stigmate est quelque part entre la cheville et le milieu du tibia ! Notez qu'on en est quand même à la troisième version !
À moins que prochainement, il dise que, en fait, il n'y avait pas de stigmates du tout et qu'il a écrit cela par "réflexe ecclésiastique". Et comme les Pèlerins d'Arès sont crédules, manipulés et conditionnés, ça pourrait passer. Peut-être qu'un jour il dira aussi : « Peu importe que la Révélation d'Arès vienne de moi [Michel Potay] ou de Dieu, car si vous l'accomplissez, elle vous sauvera.»

À noter aussi que j'ai dû me "battre" pour que M. Potay daigne répondre à mes questions envoyées depuis Mai 2009, sur l'emplacement des stigmates. En fait il a dû y répondre parce qu'il ne pouvait plus les esquiver. Questions qu'il n'aurait pas reçu ou pas vu. Il ne reçoit pas mes questions, gênantes, mais il reçoit très bien mon commentaire du 03mai09 95C71 qu'il publie sur son blog : http://freesoulblog.net/jIE/jIEtv.html et dans lequel je stipule qu'un exemplaire de la Révélation d'Arès, édition 2009 est destiné à un membre de ma famille. Ben oui, ça il le publie, forcément.

Conclusion : Ce monde schizophrène dont vous faites parti, M. Potay, est devenu hyper prudent parce qu'il a été visité par trop de faux prophètes qui lui ont fait avaler trop de chameaux (Matthieu 23-24), vous n'êtes pas sans le savoir.
En tout cas, que de complications et de détours et quelle imprécision pour un homme qui prétend avoir vu le Christ, de près, en face, de janvier à Avril 1974 soit durant 3 mois et cela à 40 fois reprises ! Ou devrais-je plutôt dire 39 fois ?
J'en conclue que vous adaptez votre révélation, non à ce que vous avez réellement vu, mais à ce que "les physiologistes et autres professions médicales" vous ont dit et/ou à ce qui est le plus plausible et/ou à l'air du temps. Oui M. Potay, vous adaptez votre révélation, on l'a encore vu dernièrement avec Marie la mère de Jésus qui devient Marie, l'aspect (ou la face) maternelle du Créateur, mais j'en parlerai dans un autre article.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: Les approximations du "prophète"   Dim 13 Sep 2009 - 8:39


06sep09 98C37
Si vous dites un jour: "Les stigmates sont dans les poignets," et un autre jour: "Les stigmates sont au milieu de l'avant-bras", on voit bien là la preuve qu'il y a dans vos déclarations quelque chose de suspect et qu'on ne peut pas se fier à vous.
Maria



Réponse :

La preuve qu'on ne peut pas se fier à moi?
Pas du tout.
Si je disais un jour par négligence: "Les stigmates étaient dans les poignets," ce qui était faux stricto sensu, et qu'un autre jour, 35 ans plus tard, je redisais la même chose: "Les stigmates étaient dans les poignets," mais cette fois-là conscient de ma négligence précédente, je persisterais sciemment dans l'erreur et c'est dans cette persistance qu'il y aurait la preuve qu'on ne peut pas se fier à moi. Mais personne, sauf moi, ne connaîtrait jamais l'existence de cette erreur, laquelle en se confirmant deviendrait un de ces "témoignage irréfutables", un de ces mensonges sacralisés et dogmatisés sur lesquels la religion et autre "Légende Dorée" se sont fondées.
Par contre, en disant un jour, par approximation, que "les stigmates étaient dans les poignets," mais en ayant à cœur de rectifier cette approximation 35 ans plus tard en utilisant (faute de place pour être plus précis) une autre approximation moins inexacte, mais approximation quand même, je donne au contraire la preuve qu'on peut se fier à moi, parce que je suis capable d'avouer une erreur et capable de la rectifier.
C'est du moins ce qu'il me semble. Si tant est que la position exacte des stigmates ait de l'importance. Pour moi, je le répète, seule l'existence de stigmates était significative: Jésus avait bien été crucifié et s'il venait à moi, certes transfiguré mais en chair et en os, c'est qu'il avait bien ressuscité, preuve qu'un homme peut ressusciter.

Ceci est un extrait de ce qui a été écrit sur le blog du "prophète". Comme je l'ai souligné dans mon article " Stigmata ou l'emplacement des stigmates", le "prophète" M. Potay n'a pas estimé nécessaire de rectifier l'emplacement des stigmates dans la Révélation d'Arès, édition bilingue de 1995, mais il a attendu l'édition 2009 pour le faire. Pourquoi ? Ça lui seul le sait, effectivement...

Que d'approximations quand même pour un homme qui prétend avoir vu le Christ, de près, en face, de janvier à avril 1974 soit durant 3 mois et cela à 39 ou 40 reprises ! Voir son message du 22 Août 2009 à 13:23
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar


MessageSujet: La très bonne mémoire du vénérable "prophète"   Dim 13 Sep 2009 - 9:08

Il a pourtant une très bonne mémoire cet homme :



Ou encore :

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Stigmata ou l'emplacement des stigmates   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stigmata ou l'emplacement des stigmates
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les stigmates
» Liste de Stigmatisés
» Emplacement tres provisoire d'une sonde de température
» Les STIGMATES de Saint François D'Assise (17 septembre)
» aide pour emplacement détecteurs de mouvement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'informations sur la secte de la Révélation d'Arès :: Forum d'informations-
Sauter vers: